Retour en hautUne flèche qui ramène en haut de la page

Pour définir leur nouveau plan de cohésion sociale, les PCS ont fait appel au Ce.R.A.I.C. pour les soutenir dans leur démarche. Parmi ces PCS, 10 avaient déjà une expérience de partenariat avec le Ce.R.A.I.C. soit parce qu’ils avaient déjà un plan communal sur les 4 axes des PCS ou qu’ils collaboraient à notre plan local d’intégration. Quatre autres PCS ont introduit pour la première fois l’appel à projet et nous ont demandé quels axes nous pourrions développer ensemble sur les questions relatives à notre public cible.

PCS ayant fait appel à nous

Anderlues, Binche, Braine-le-Comte, Celles>, Chapelle-lez-Herlaimont, Comines-Warneton, Écaussinnes, Enghien, Erquelinnes, Estinnes, Flobecq, Frasnes-lez-Anvaing, La Louvière, Lessines, Manage, Merbes-le-Château, Morlanwelz, Mouscron, Pecq, Seneffe, Silly, Soignies.

Modèle de fonctionnement

Chaque PCS a un modèle de fonctionnement variable. L’implication du Ce.R.A.I.C. se greffe au modèle de chaque PCS. Néanmoins, il importe que le public étranger ou d’origine étrangère puisse être pris en compte dans les problématiques de manière égalitaire au niveau des droits fondamentaux (les 7 axes d’actions des PCS).

La dimension interculturelle est souvent associée à une dimension conviviale où chaque identité culturelle est invitée à partager un plat traditionnel. Le Ce.R.A.I.C encourage ces temps de partage festifs, mais œuvre pour une prise en compte et une valorisation de ces citoyens d’autres origines sur d’autres aspects aussi.

Nous participons aussi au groupe de travail à l’initiative de la CUC qui réunit les chefs de projet des PCS. Divers sujets ont été abordés : les questions relatives à la discrimination, à la médiation en cas de conflit lié à un logement, les projets du PCS de Manage.